Your browser does not support JavaScript!

Quartier Ville-Halluard / Libération

Le 13 octobre 2017

Les dizaines d’habitants que nous avons rencontrés nous ont dit que c’était la première fois qu’on organisait une réunion dans
leur quartier pour les écouter et s’intéresser à leurs problèmes. Dire que « dans ce quartier comme dans tous les autres espaces de la ville », ou « ici comme ailleurs », on est confronté à des incivilités ou à des problèmes liés à l’espace public, n’est pas de nature à répondre aux problèmes spécifiques de ce quartier,  qui ne sont absolument pas abordés dans cette réponse : le stationnement de plus en plus difficile, la vitesse excessive dans certaines rues ; l’état des trottoirs et de leurs bordures ; la dangerosité des racines d’arbres qui déforment le sol ; les dépôts d’encombrants à n’importe quel moment du mois ; les déjections canines… Que M. le Maire juge que les services publics sont suffisamment performants et qu’il suffit d’en appeler à la police nationale pour régler les incivilités récurrentes, c’est son droit. Les habitants, qui attendent autre chose que des généralités, jugeront quant à eux de cette réponse qu’il leur apporte.

 

 

Envoyez-nous vos commentaires