Your browser does not support JavaScript!

ESCALES DE CROISIERES : NOS PROPOSITIONS

Le 22 mai 2018

Cet article fait suite au reportage fait par Saint-Nazaire-News en date du 13 Mai 2018 sur l’escale d’un navire de croisière un dimanche et des nombreuses discussions suite à cela sur les différents réseaux sociaux.

Ayant travaillé durant 12 ans au marketing pour des armateurs de croisières, dont 7 années pour la prestigieuse compagnie Cunard (Queen Mary 2), en qualité de croisiériste, d’ex-accompagnatrice de groupe, et surtout de Nazairienne, je souhaiterais mettre certains points en exergue et donner mon point de vue de professionnelle de la croisière au nom d’Engagement Nazairien.

Tout d’abord, en ce qui concerne la communication autour de cet événement, le fait est que les commerçants n’étaient pas au courant de cette escale (le seul commerçant ayant ouvert ce jour précis l’avait appris par voie de presse quelques jours avant). Et en effet, j’ai moi-même passé plus de 2 heures sur internet à chercher la liste des escales croisières 2018 sur Saint-Nazaire. Résultat : rien sur le site de la ville, rien sur le site Tourisme & Patrimoine, rien sur le site du Club Croisières Nantes-Saint-Nazaire, et rien de compréhensible pour un non connaisseur sur le site du Grand Port Maritime Nantes-Saint-Nazaire. Ma dernière option a été de me tourner vers notre Office du Tourisme, mais là non plus, rien sur leur site. Le souci n’est pas l’information aux commerçants, mais l’information tout court, les nazairiens  ou visiteurs ne trouvent pas l’information non plus !

Voici donc mes propositions au niveau de la communication :

  • Tout comme à Québec, en début d’année, les habitants et commerçants devraient recevoir par courrier la liste des navires à venir, les dates et les pavillons (les encourageant à accueillir les croisiéristes par différentes manières).
  • Que cette liste soit visible sur l’ensemble des sites officiels de la ville, et sur le Saint-Nazaire Magazine du mois précédent.

 

Le second point très critiqué sur les réseaux sociaux est le choix de l’escale un dimanche. Sachez que les plannings des navires sont programmés à environ 2 ans, et surtout que l’escale (ici de Saint-Nazaire) fait partie d’une vaste programmation complète et complexe de 8, 10, 12 jours. Il faut savoir que pour des raisons de rentabilité (charge du personnel de bord, coût de fonctionnement des machineries, location de quai, amortissement du navire etc…) un navire ne s’arrête jamais, sauf durant sa période dite de « Dry Dock » où le navire est en maintenance. Les armateurs font leur programme pour vendre, faire plaisir à leurs clients, remplir et rentabiliser leur navire (et donc pouvoir en construire d’autres).

Quelle chance pour Saint-Nazaire de faire partie des villes programmées par un armateur ! Pas de chance, cette fois-ci c’était un dimanche ! Il est vrai que le travail du dimanche est très réglementé en France, et je le soutiens. C’est à la Mairie d’autoriser ou non l’ouverture des commerces le dimanche. Cependant, quand on a la chance d’être choisi par un armateur comme escale et de se vouloir ville touristique et d’escale, il faut s’en donner les moyens. Le même souci se représentera le dimanche 5 Août…

Voici donc mes propositions au niveau des jours d’escales :

  • L’autorisation de l’ouverture des commerces les dimanches d’escales pour ceux qui le veulent.
  • Etre en partenariat avec l’association des commerçants afin de créer de l’animation ces jours d’escales (et pas seulement pour les dimanches).

 

Le troisième point est le nombre d’escales prévues en 2018 : au total 12 escales (8 sur Montoir-de-Bretagne et 4 sur Nantes entre Mai et Septembre 2018). Pour rappel, on en comptait 12 en 2017, 11 en 2016 (8 sur Montoir et 3 à Nantes), 9 en 2015,  et 3 en 2014. Je sais que Saint-Nazaire n’est pas Marseille ou Villefranche-sur-Mer. Mais pourquoi ne serions-nous pas au même niveau que Cherbourg (34 escales de prévues en 2018), Le Havre (140 escales dont 40 départs prévues) ou La Rochelle (27) ?  Notre ville et notre agglomération ont un potentiel touristique et culturel aussi important voire supérieur à celui de ces autres villes portuaires. Alors donnons-nous en les moyens !

Pour cela, la ville de Saint-Nazaire, en partenariat avec Nantes, s’est dotée d’une association afin d’être représentée et d’accompagner le développement des escales auprès des armateurs : « Club Croisière Nantes-Saint-Nazaire »  aussi appelée « Cruise Club Nantes-Saint-Nazaire » mais dont les informations sont un peu floues et sûrement très peu connues des nazairiens.

 Saint-Nazaire a besoin de se « vendre » auprès des armateurs et ce n’est pas en ayant une ville morte que ces derniers auront envie de reprogrammer Saint-Nazaire à leur itinéraire.

Voici donc mes propositions concernant l’augmentation du nombre d’escales :

  • Mieux faire connaître auprès des nazairiens  l’association « Club Croisière Nantes-Saint-Nazaire ». Les habitants pourraient aussi avoir des idées et des propositions à faire.
  • Que la ville et le port hissent le pavillon du navire pour chaque arrivée. Que la ville, les commerçants, les nazairiens accueillent les croisiéristes avec leurs couleurs (fanions, petite décoration, panneaux municipaux de bienvenue dans leur langue …)
  • Que la ville, en partenariat avec les associations nazairiennes de tous secteurs (sportif, artistique, culturel …) réalise des animations en centre-ville, mais aussi que dans tous les lieux dits touristiques de la ville (bord de mer, Grand Café, base sous-marine, Ecomusée, etc ).
  • Que les informations concernant la présentation de la ville, les animations du Journal de Bord (remis aux passagers la veille au soir dans leur cabine) soient dans la mesure du possible aussi communiquées aux nazairiens, qu’ils puissent en profiter et en faire profiter leurs amis et familles (qui était au courant de la visite de la ville à 11h le dimanche 13 mai ?)

Il faut que les jours d’escale soient une fête pour les touristes mais aussi et surtout pour les nazairiens, fiers d’être les artisans et les constructeurs de ces navires.

Enfin, je voudrais parler du lieu d’accostage des navires. Pourquoi les faire arriver dans une zone purement industrielle (entre le terminal méthanier, une centrale thermique et une usine de produits chimiques), loin du cœur de notre ville, ou rien n’est accessible à pied ? Tous les passagers n’achètent pas les excursions proposées à bord pour des questions de budget. Beaucoup de croisiéristes descendent des navires par leur propre moyen, pour s’imprégner de l’atmosphère d’une ville, découvrir de nouveaux paysages, une architecture… et pour, pourquoi pas, y revenir quelques jours par la suite. Pas besoin non plus d’attendre 2022 et 20 millions d’investissement pour un hypothétique projet de quai flottant. La Mairie et l’association The Bridge nous l’ont démontré l’an dernier en accueillant le Queen Mary 2 en pleine ville, au cœur du Petit-Maroc ! Pourquoi lui et pas les autres ? Actuellement la Mairie souhaite réfléchir au devenir de ce quartier suite à la démolition de la salle Jacques-Brel. Et bien pour moi et pour nous, à Engagement Nazairien, la réflexion de la destination de cette zone est toute vue.

Voici donc mes propositions concernant le lieu d’accueil des navires :

  • Accueillir les navires au cœur même de la ville.
  • Créer une vraie zone d’accueil et de festivités au Petit-Maroc (marché de produits locaux et de terroir, présence du Bagad de Saint-Nazaire, taxi, départ d’excursions proposées par des associations ou des entreprises de la région…) comme ce qui est le cas dans de nombreuses ville d’escales d’autres pays.
  • Il faut savoir que Saint-Nazaire était autrefois un port de départ de la Compagnie Générale Transatlantique ou dite « French Line », nom repris en 2017 par la ville du Havre et la région Normandie pour la création de leur association : quel dommage de ne pas avoir déposé ce nom avant eux !

Pour conclure, voici les prochaines dates d’arrivées de navires à Saint-Nazaire pour 2018 (communiquées ce jour par l’Office du tourisme par téléphone) :

  • Vendredi 13 Juillet
  • Jeudi 19 Juillet
  • Dimanche 05 Août
  • Vendredi 24 Août (2 navires dont 1 à Nantes-Cheviré)
  • Samedi 25 Août (Nantes-Cheviré)
  • Mercredi 12 Septembre
  • Jeudi 20 Septembre

(Voir l’article de Saint Nazaire News en suivant le lien : https://www.saintnazairenews.fr/news/saint-nazaire-les-passagers-du-marella-discovery-prives-de-shopping )

 Gwénaëlle Guihéneuf

Porte-parole d’Engagement Nazairien

Envoyez-nous vos commentaires